Une ville, une histoire

Saint-Léonard de Noblat est une ville à vivre où il faut oser le détour !

La ville de Saint-Léonard est devenue Saint-Léonard de Noblat par un décret du 16 août 1919. A mi-chemin entre Limoges et le lac de Vassivière, Saint-Léonard de Noblat possède un patrimoine d’exception. Sa collégiale romane (XIè-XIIè s.), au large chœur à déambulatoire et aux sept chapelles rayonnantes, est l’une des composantes du bien « Chemins-de-Saint-Jacques-de-Compostelle en France  » sur la Voie de Vézelay vers Compostelle. A ce titre, elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Elle conserve les reliques du saint fondateur de la ville, saint Léonard, ermite au VIe siècle et patron des prisonniers. Le clocher, aux sept étages, surmonté d’une flèche octogonale, culmine à 52 mètres.

Autrefois murée, la cité médiévale conserve les empreintes de son passé. Les maisons à pans de bois en encorbellement, arcades, tourelles, modillons, bas-reliefs, hôtels particuliers et autres venelles font la richesse de son patrimoine bâti et lui valent d’être classée « Site Patrimonial Remarquable « , l’unique dans l’ancien Limousin. Au Pont de Noblat, ancien faubourg de caractère, les maisons se resserrent en bord de Vienne et son viaduc ferroviaire domine la vallée avec ses 22 arches. Son histoire est à découvrir au Musée HistoRail®.

« Tous ces atouts font de Saint-Léonard de Noblat l’un des 100 « Plus Beaux Détours de France »

La prospérité de la ville a longtemps reposé sur ses savoir-faire artisanaux et industriels : cuir, papier et porcelaine. Les lieux de production ouvrent leurs portes aux visiteurs : les manufactures de porcelaine, le Moulin du Got, vieux de cinq siècles, où l’on fabrique du papier fait main et du carton d’art et où on fait appel à des techniques d’imprimerie allant du XVe au XXe siècle.

Quelques hommes célèbres : le physicien-chimiste L.J. Gay-Lussac (1778-1850 ; musée municipal), le champion cycliste, Raymond Poulidor, le peinte Jean-Jospeh Sanfourche …

Côté sport : 140 km de chemins de randonnée sillonnent le territoire et l’espace aquatique « Aqua’Noblat » dispose de bassins sportif, ludique, extérieur, sauna et hammam.

Pour les gourmands : massepains, pruneaux confits, etc. sont à déguster dans les boutiques du centre-ville, restaurants, marché (samedi matin) et foire mensuelle (1er lundi du mois). Berceau de la race bovine limousine, Saint-Léonard la célèbre durant deux jours couplés à la fête médiévale le week-end qui suit le 15 août. A voir aussi : expositions, festivals BD (premier week-end de juin), de musique et de cinéma marchés de producteurs de pays (un jeudi sur deux au cours de l’été), …

Labels : Ville Fleurie* et Pays d’art et d’histoire de Monts et Barrages.

La Collégiale romane, classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO au titre des "Chemins de Saint-Jaqcues-de-Compostelle"
Partager sur facebook
Partager sur email

À voir également